Le projet 2019-2021

En 2019, We-Search se lance dans une nouvelle formule bi-annuelle. Vous trouvez ci-dessous toutes les informations nécessaires pour participer au projet 2019-2021 !

Le présent appel à contribution a pour thématique le monde hospitalier, qui est en crise. Depuis plusieurs années, les manifestations et grèves de personnel soignant sont fréquentes, en Belgique comme dans d’autres pays. Les études de médecine sont l’objet de nombreuses controverses et questionnement. Les témoignages de patients mais aussi de jeunes médecins illustrent une forme de violence parfois latente au sein des hôpitaux et dans la relation de soinCes débats se cristallisent à la fois en une opposition entre Communautés – les matières de santé relevant de ces-dernières – et en une opposition politique – entre les tenants d’une libéralisation du monde médical et ceux d’un protectionnisme accru. Plusieurs défis font du monde hospitalier un sujet d’étude passionnant. Le présent appel concerne trois axes : 

AXE 1: DROIT ET SANTE

Loin de la première préoccupation qui est celle d’un hôpital – la santé de ses patients – un grand nombre d’interactions en son sein se font au prisme du droitSoigner, oui, mais surtout éviter les risques juridiques est devenu un lieu commun du soin hospitalier qu'il est nécessaire d'explorer. En effet, le monde hospitalier n'est pas étranger à des situations conflictuelles que la loi encadre, et notamment en termes éthiques. Le soignant sera donc amené à suivre diverses procédures écrites – en premier lieu la tenue de rapports sur les soins donnés – pour se protéger de potentielles attaques. Ainsi les questions suivantes se posent :  Quelle place la loi occupe dans les soins donnés aux patients ? Un médecin peut-il refuser de soigner un patient irrespectueux ? Comment garder le secret professionnel ? Qu'est-ce qu'un médiateur hospitalier et quel rôle joue-t-il à l'hôpital ?  

 

Les candidats à cet axe peuvent choisir les sujets suivants : 

  • La place du droit dans le monde hospitalier : étude par le biais d’entretiens avec des médiateurs hospitaliers, l’ordre des médecins, et des médecins de garde; 
  • Les décisions de justices en matière de santé (droits de recours, procès);
  • Un autre sujet correspondant à l’axe décrit ci-dessus. 

AXE 2: CONFLITS DE LEGITIMITE DANS LA RELATION MEDECIN-PATIENT

A l’heure d’internet, le monde médical n’échappe pas à la remise en question de l’autorité traditionnelle du médecin et de son diagnostic, de même que les autorités politiques, les professeurs, ou le forces de l’ordre, etc. Les patients ne sont plus de simples « victimes consentantes » de l’action du prestataire de soins mais aussi des citoyens avertis, qui veulent faire usage de leur esprit critique. En résultent des conflits dans la relation soignant-patient, et une crise de confiance généralisée. Sur ce thème, diverses questions peuvent se poser, notamment en lien avec le développement d’experts profanes sur divers sujets médicaux tels que les vaccins, et sur la place d’internet dans l’information du patient. 

Les candidats à cet axe peuvent choisir les sujets suivants : 

  • Les mouvements anti-vaccins : sur base d’entretiens avec des pédiatres, comprendre la réponse du monde médical au mouvement; 
  • Les mouvements anti-vaccins : sur base de l’analyse de discours (notamment en ligne) et d’entretiens, comprendre comment le discours conspirationniste sur le monde médical est construit; 
  • Les urgences et l’utilisation d’internet : enquête quantitative sur base de questionnaires auprès des usagers sur l’utilisation ou non d’internet comme source d’information avant d’aller aux urgences; 
  • L’usage d’internet chez les futurs parents : enquête quantitative évolutive sur l’ensemble de la grossesse d’un panel de femmes enceintes pour la première fois, pour comprendre comment les femmes enceintes utilisent le web comme contre-expertise et comment ça évolue durant la grossesse, et comment ceci entre en compétition avec l’expertise du gynécologue; 
  • Un autre sujet correspondant à l’axe décrit ci-dessus. 

AXE 3: L'HÔPITAL COMME LIEU DE TRAVAIL

Un hôpital n’est pas seulement un établissement de soins visant à accueillir des patients, c’est aussi un lieu de travail. Et comme tout lieu de travail, il est soumis à des conflits, des luttes intestines parfois violentes, et des évolutions qui sont à nouveau le miroir d’évolutions plus générales du monde du travail. A l’heure du burn out, et en parallèle, d’une recherche chez les jeunes travailleurs d’un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle, l’hôpital est un biotope particulièrement intéressant. En effet, diverses questions peuvent se poser quant aux conflits entre jeunes et vieux médecins, à l’exploitation des plus jeunes et moins expérimentés par leurs supérieurs, au développement de mouvements de résistance face à la marchandisation du secteur. 

 

Les candidats à cet axe peuvent choisir les sujets suivants : 

  • Dans la vie d’un médecin : entretiens biographiques avec des médecins depuis leur jeunesse jusqu'à leur stage et leur réponse à la pression et le manque d’effectifs : entre réorientationburn-out et résilience ?
  • Les mouvements sociaux à l’hôpital : enjeux et problématiques liées à l’action sociale des professionnels des soins ;
  • La marchandisation des soins : travail sur l’évolution du monde médical hospitalier vers une recherche du profit et vers une relation personnel soignant-patient davantage ressemblante à une relation client ;
  • Les relations médecins-infirmiers : enjeux de la coopération entre différentes professions en milieu médical ;
  • Un autre sujet correspondant à l’axe décrit ci-dessus. 

Informations pratiques

Concrètement, le participant s’engage pour une période de 18 mois auprès de We-Search, entre le 1er Janvier 2020 et le 30 juin 2021. Cet engagement ne doit pas être exclusif mais suppose que le participant s’engage à : 

  • Mener une recherche scientifique en accord avec le projet exposé ci-dessus ; 
  • Prendre part à la diffusion vulgarisée de cette-dernière, par divers moyens (participation à des évènements ponctuels, communications dans les médias, etc.) ; 
  • Participer au colloque de fin de projet pour présenter son travail et obtenir de premiers retours sur la recherche ; 
  • Publier l’article finalisé dans la revue de We-Search et/ou un ouvrage collectif. 

We-Search offre aux participants une visibilité sur les réseaux sociaux – publications sur les pages Facebook et LinkedIn de We-Search – et dans les médias écrits, ainsi que via des publications. Le projet, jeune mais en pleine croissance, est une réelle opportunité pour chaque participant d’ajouter à son CV une expérience de recherche différente. 

Les modalités pratiques du travail seront déterminées avec le participant. Le travail proposé peut par exemple être un mémoire ou dérivé d’un mémoire ou d’une thèse, un article ou un travail entièrement inédit, pour autant qu’il soit le fruit du travail du ou des candidats. Le travail peut être fait en groupe. 

 

Calendrier

Cet appel à contributions se clôture le 15 novembre 2019. Les candidats sélectionnés seront informés pour le 1er décembre 2019.    

Un colloque clôture sera organisée au premier semestre 2021. 

Les textes finaux devront être déposés pour le 30 juin 2021 pour une publication en septembre 2021 (l’été peut être l’occasion de remaniements du texte final). 

Eligibilité

Les candidats seront étudiants en master, doctorants, ou, sous réserve de places disponibles, chercheurs. La participation peut exceptionnellement être ouverte à d’autres profils (étudiants en bachelier, jeunes diplômés, etc.) par dérogation accordée sur base de leur motivation. Il est demandé aux candidats étudiants en Master de fournir un relevé de notes de leur Bachelier.  

Procédure de candidature

Les formulaires de candidatures doivent être envoyés pour le 15 novembre 2019 à 12h00 à pauline@we-search.be avec pour objet « Appel à contributions 2019 NOM Prénom ».